More Website Templates @ Templates.com!

Agenda 2014

  • 5 février, 2014
    déjeuner amical à Paris et visite du salon Rétromobile
  • GP tours
  • Primtemps 2014

    Rallye de printemps en Touraine - à définir
    e

  • Samedi 14 juin, 2014

    Transport des auteurs parisiens à l’occasion du 6ème Chapiteau du livre, 2Parc de la Perraudière, Saint-Cyr-sur-Loire

15 aout, 2014
Rassemblement Rolland Pilain à Marçon (Sarthe)

Septembre 2014
Participation aux journées du patrimoine

13 et 14 septembre 2014
Participation aux Autos enjouées à Joué les Tours (Indre et loire)

Archives

Les anciens événements
Le Centenaire en 2006, les journées du patrimoine 2008...

 

Rolland Pilain

Rolland-Pilain est une marque automobile française fondée en 1906 à Tours en Indre et Loire par François Rolland, riche propriétaire, passionné d' automobiles et Emile Pilain, jeune technicien de 25 ans, originaire de Saône & Loire .
François Rolland apporte les fonds nécessaires à la création de l'entreprise et Emile Pilain possédant déja une bonne expérience de la construction automobile, apporte tout son savoir faire et surtout plein d'idées novatrices qui feront le renom de la marque comme les premiers freins hydrauliques. (de nombreux brevets furent déposés et de nombreuses solutions expérimentées malgré des moyens financiers limités.)
Le frère aîné d' Emile, Léon Pilain qui a travaillé chez Delahaye à Paris, a lui aussi apporté une grande contribution à l'entreprise.

L'histoire

La création de l'entreprise
L'entreprise 'Etablissements Rolland Pilain' date du 4 novembre 1905 , enregistrée chez Maîtres Lainé et Vassor à Tours. Les deux fondateurs sont François Rolland, âgé de 46 ans riche propriétaire de Tours Ste Radegonde, représentant en vins ( il habitait dans la propriété du Monsoudun, 47 rue Maurice de Taste ) qui fut consul d'Espagne , puis des Pays-Bas, passionné d' automobiles, qui apporte des fonds et Emile Pilain, jeune technicien de 25 ans, originaire de Saône & Loire , qui avait déjà une expérience de construction automobile, sans doute chez le constructeur Vermorel de Villefranche sur Saone, et qui avait plein d'idées. L'oncle d'Emile Pilain, François Pilain était déjà constructeur d' automobiles Et dés 1896, à Lyon, il éditait son premier catalogue de vente de véhicule fonctionnant avec comme carburant du pétrole que l' on achetait à l' époque chez les épiciers


Le développement de l'entreprise
En mars 1911, Rolland et Pilain firent appel à 142 souscripteurs, beaucoup de notables de Touraine répondirent à l'appel : le Comte de Courcelles, les Auvray, Bernin, Duthoo, Les docteurs Doutrebende, Barnsby, Gaudeau, Guillaume.. etc.. La firme au capital de 1.150.000 francs devient 'La Société des Etablissements Rolland-Pilain' et s'installe au 44 place Rabelais et rue Giraudeau à Tours. Un important atelier avec de l'outillage moderne. Un magasin de vente est ouvert à Paris au 71 avenue des Ternes .

Les voitures les plus réussies furent sans doute les RP , une sorte de Ford T Française et la 2 litres C23, sorte de 'Ferrari ' de cette époque. La production totale estimée est de 10000 véhicules entre 1906 et 1932.

à l'usine de fabrication de Tours place Rabelais , il y eut jusqu'a 300 employés et 430 employés en tout en 1927. Vers 1913 fabrication de la RP 9 HP et la RP 10 HP avec un beau succès commercial, vendues jusqu'en 1927. A cette époque, comme beaucoup de marques, Rolland Pilain participait aux compétitions automobiles avec de très bons résultats.

Pour des raisons financières, les courses furent arrêtées avant la guerre de 1914 mais elles reprirent avec encore plus de succés dans les années 1920. Pendant la grande guerre, Rolland Pilain contribua à l'effort de guerre en fabriquant des moteurs pour l'aviation, des voitures pour l'armée et tourna des obus. Le personnel passa de 200 en 1914 à 515 en 1918, surtout des femmes et aussi des prisonniers allemands.

Apres la Guerre, l'effectif retomba à 300 personnes.. A cette éqpoque, François Rolland a progressivement passé les commandes à son fils Lucien Rolland en lui confiant ses titres et fonctions dans la société. En 1919/1920 la production de la 10 HP a repris.

L'apogée de Rolland Pilain
Elle se situe de 1922 à 1926 En 1923 Rolland-Pilain ouvre un magasin d'exposition et de vente sur les Champs-Élysées. Lancement de la fameuse C23 au Salon de l'Auto. Une succursale est ouverte à Toulouse, 6 rue d'Aubuisson . En 1924 le Tout-Paris roulait en Rolland-Pilain sur mesure. C'était alors.. ' L'as des voitures, la voiture des As '. Emile Pilain fut décoré de la Légion d' Honneur.

En 1924, la firme Rolland Pilain accorde son puissant appui au club de Rugby de Tours. Le frère du directeur entre au comité directeur. Le stade Tonnelé devient ainsi le Stade Rolland Pilain. L’inauguration officielle se fait en présence des autorités. A la fermeture de Rolland Pilain, le stade prend en 1931 le nom de Stade Timbror. Puis le nom de stade Tonnelé.

En 1926 Lucien Rolland et Emile Pilain ont été évincés du Conseil par le conseil d'administration de la firme et ont perdu alors tout pouvoir, ce qui a conduit Emile Pilain à créer sa propre firme de construction automobiles à Levallois Perret en association avec Lucien Rolland et un cousin de ce dernier, André Pezon originaire d'Amboise.
La société est alors dirigée par Gustave Duverne, pilote célèbre des RP (qui possède à Tours le garage 'Excelsior', rue du Rempart ), Jean Ribes un industriel originaire du Sud-Ouest et le carrossier parisien très connu Kelsch qui faisait beaucoup de carrosseries sur des châssis Rolland Pilain. La nouvelle organisation quitte la place Rabelais à Tours et s'installe à Courbevoie, 15 rue de Normandie. Le magasin d'exposition de Paris est vendu.


Les temps difficiles
En 1927/28 une Rolland-Pilain participe à l'étonnant Raid Paris Hanoï Hélas au retour de cette expédition en 1928, Duverne découvre que la firme est déclarée en faillite

En juillet 1929 Gustave Duverne, Lucien Rolland et Emile Pilain, retentent une nouvelle aventure industrielle et s'installent dans un atelier déjà utilisé à Levallois Perret au 83 rue de la Révolte pour continuer la production de la F28 de façon encore plus artisanale. Mais en 1929 Rolland Pilain arrête sa production et devient un magasin de pièces détachées de la marque.

En octobre 1930 Gustave Duverne crée, avec quelques fidèles, la Société Anonyme d'Approvisionnement des Etablissements Rolland-Pilain. On peut remarquer que Gustave Duverne se donna beaucoup de mal pour tenter de faire vivre la marque Rolland Pilain.

En janvier 1932 une nouvelle organisation: la Société de Construction et de Vente des Automobiles Rolland-Pilain à Rueil-Malmaison est dirigée par Charles de Ricou, qui s'occupe egalement des BNC, A.E.R. et Lombard: Fabrication de quelques unités de voitures de luxe . Mais dés Avril 1932, cette société est déclarée en faillite.

La fin d'une époque
Certains continuèrent à assurer la survie des Rolland Pilain, on peu citer Maurice Bénard qui fut essayeur et pilote de la firme. L'époque des petits constructeurs d'automobiles est terminée: c'est l'époque de Citroën, Panhard, Peugeot, Renault et du travail en série sur chaîne.

Emile Pilain est décèdé à l'age de 78 ans, le 18 décembre 1958. Lucien Rolland, fils de François Rolland est décèdé le 9 octobre 1957.
Présidée par Roland Pilain jusqu'à son décés en 2006, l'association des Amis de Rolland Pillain a pour objet de faire progresser la connaissance et le renom de la marque Rolland Pilain. Roland Pilain, qui habitait Tours, etait le petit fils de Léon Pilain directeur technique de l'usine de Tours, frère d' Emile Pilain.

Rolland Pilain aujourd'hui
Plus de 110 Rolland-Pilain existent en France et à travers le monde et près de la moitié roulent encore !

En savoir +